Fashion Week de Milan – Gypsetteuse vs Néo Bourgeoise

Fashion Week de Milan – Gypsetteuse vs Néo Bourgeoise

© Prada SS16

Après New York et Londres, juste avant Paris, c’est au tour de Milande présenter ses collections. Loin de l’époque faste de Milan, capitale d’une mode over bling du début des années 90, les créateurs italiens, et internationaux qui présentent leurs collections de l’autre côté des Alpes, désireux de séduire une clientèle internationale et asiatique de plus en plus importante ont fait évoluer leur style, vers un minimalisme et un casual wear plus contemporain, sans pour autant oublier leur racines méditerranéennes et leur amour des couleurs solaires et des motifs floraux. Moins « red carpet », plus « citywear », la femme italienne assume son coté bourgeois, sans pour autant le jouer premier degré ! Tour d’horizon d’une saison naviguant des codes néo bourgeois décomplexés à la Gypsetteuse romantique et bohème totalement assumée !


Gucci
Ayant énormément surpris le monde de la mode dès lors de son annonce à la tête de la direction artistique du Paquebot Kering – Gucci - mais aussi par une première collection sous le signe des 70’s, Alessandro Michele poursuit son immersion dans l’ADN de la maison Florentine et dans l’élégance surannée de cette mythique décennie. Le « vintage » devenant beaucoup plus qu’une inspiration, une matière à part entière, à travailler à l’infini. D’ailleurs, Roland Barthes disait lui-même «l’inactuel est le contemporain» ! Formule qui résume à elle seul e le travail du créateur romain.

Fashion Week de Milan – Gypsetteuse vs Néo Bourgeoise

© Gucci SS16

Fashion Week de Milan – Gypsetteuse vs Néo Bourgeoise

© Gucci SS16

Fashion Week de Milan – Gypsetteuse vs Néo Bourgeoise

© Gucci SS16

Aimant les références à la culture du Vieux Continent, le designer intitule sa collection «Carte du tendre», hommage à la géographie galante de Madeleine de Scudéry, s’inscrivant ainsi dans la filiation du mouvement précieux du XVIIe siècle. Nous dirions plutôt qu’il s’agirait d’une carte Germanopratine idéalisée. Faune intellectuelle et existentialiste ayant fuit à l’instant les bancs de la Sorbonne voisine, les jeunes femmes, coiffés de bérets s’en allant à la rencontre d’un Sartre mythique dans les caves de Saint Germain. Littéraire, intellectuelle, humaniste mais aussi Bohème derrière son impeccable costume de fausse bourgeoise.

Fashion Week de Milan – Gypsetteuse vs Néo Bourgeoise

© Gucci SS16

Fashion Week de Milan – Gypsetteuse vs Néo Bourgeoise

© Gucci SS16

Fashion Week de Milan – Gypsetteuse vs Néo Bourgeoise

© Gucci SS16

Mais les références de se limitent pas cette saison aux années 70, elles mixent avec un éclectisme décomplexé la garde-robe d’une élégante des années 40, 50, 60, 70. Prenant dans chacune de ses périodes quelques uns des éléments iconiques du vestiaire d’une élégante ayant traversée avec éclats plusieurs décennies, les réinterprétant avec les codes de la maison. Manteaux en fourrure à manches montées hautes détournée à grand coup de motifs végétaux travaillées en Intarsia, sages jupes plissées longueur midi que l’on retrouve, merveilleusement surpris, en python ou cuir métallisé, robe cocktail brodée en motif trompe l’œil, délicates blouse en organza rose portée sous un luxueux teddy en soie.

Fashion Week de Milan – Gypsetteuse vs Néo Bourgeoise

© Gucci SS16

Fashion Week de Milan – Gypsetteuse vs Néo Bourgeoise

© Gucci SS16

Fashion Week de Milan – Gypsetteuse vs Néo Bourgeoise

© Gucci SS16

Sans hiérarchie, cols pointus et blouses lavallières dialoguent avec les tailleurs flare de brocart, les jupes longues à plis creux se portent avec des mules à talons, les brocarts s’animent d’immenses coccinelles porte bonheur, ainsi que de sacs de dame en python à boucle deux G au succès annoncé. La richesse des matières et des éléments décoratifs frappent d’autant plus l’esprit qu’elle n’entrave en rien la délicate effronterie de ce vestiaire pour l’été prochain pouvant habiller intelligemment la mère, la fille, l’élégante romaine ou l’élite shanghaienne et c’est sans doute là, la plus belle pirouette stylistique de Alessandro Michele.

Fashion Week de Milan – Gypsetteuse vs Néo Bourgeoise

© Gucci SS16

Fashion Week de Milan – Gypsetteuse vs Néo Bourgeoise

© Gucci SS16

Fashion Week de Milan – Gypsetteuse vs Néo Bourgeoise
Prada
Indéniablement, l’un des plus beaux défilés de la créatrice italienneces dernières saisons ! Une prodigieuse démonstration d’exubérance mêlant, comme sait si bien le faire Miuccia Prada, éléments modernes et références rétro chic. Toujours pionnière en matière de mode, Miuccia Prada ne cesse de nous surprendre, collection après collection. Restant toujours fidèle à son style, avant-garde et intellectuelle. La femme Prada, bourgeoise anti consensuelle, amatrice d’art éclairée, joue avec les codes et les conventions. 

Fashion Week de Milan – Gypsetteuse vs Néo Bourgeoise

© Prada SS16

Fashion Week de Milan – Gypsetteuse vs Néo Bourgeoise

© Prada SS16

Fashion Week de Milan – Gypsetteuse vs Néo Bourgeoise

© Prada SS16

Comme toujours, le vestiaire classique féminin est revisité, détournant les codes du bon goût, mixant références et clin d’œil stylistiques. Pour l’été prochain, Miuccia insuffle de façon quasi exceptionnelle, une fraîcheur et une joie de vivre toute estivale dans une collection luxueusement travaillée. Une folle combinaison de panneaux pied-de-poule ou prince-de-galles dans un esprit faussement Jacquie O’, de jupes transparentes en organza, de rayures verticales transposées sur des gazars, des mousselines, mais aussi travaillé sur de précieux boléros et manteaux en astrakan rasé et de couleurs pastels et gourmandes faisant échos à l’élégance surrannée des 60’s

Fashion Week de Milan – Gypsetteuse vs Néo Bourgeoise

© Prada SS16

Fashion Week de Milan – Gypsetteuse vs Néo Bourgeoise

© Prada SS16

Fashion Week de Milan – Gypsetteuse vs Néo Bourgeoise

© Prada SS16

Fausse bourgeoise, mais véritable esthète, la femme Prada n’a pas peur de mixer, les imprimés et les matériaux, cuir, python, soie et drap de laine froide, tout peut s’associer sur une seule silhouette sans craindre de fausse note. Quant aux voilettes, point d’orgue de toute toilette chic des 60’s, elles deviennent ici de larges filets de dentelle portés autour du cou – on adore.

Fashion Week de Milan – Gypsetteuse vs Néo Bourgeoise

© Prada SS16


Fashion Week de Milan – Gypsetteuse vs Néo Bourgeoise

© Prada SS16

Fashion Week de Milan – Gypsetteuse vs Néo Bourgeoise

© Prada SS16


Fashion Week de Milan – Gypsetteuse vs Néo Bourgeoise

© Prada SS16


Fashion Week de Milan – Gypsetteuse vs Néo Bourgeoise

© Prada SS16


Tod’s
Un vent rock’n’roll  souffle sur la dernière collection Tod’s !  Fini les jupes longueur midi en cuir rose poudre auxquelles nous avait habituée jusqu’à présent Alessandra Facchinetti. L’été prochain, la femme Tod’s bat le pavé Milanais avec un beat indéniablement groovy qui lui trotte dans les oreilles. Le cuir, matière noble qui a fait le succès de la maison italienne, se travaille en total look ou en détails, sur des ceintures, des empiècements, des cols, le tout parfois cloutés pour une attitude plus moderne. Mais qu’on se le dise, même si l’inspiration rock fait son entrée chez Tod’s, il s’agit bien du chic d’une jeunesse qui au cœur des 50’s vibrait pour ses nouvelles idoles

Fashion Week de Milan – Gypsetteuse vs Néo Bourgeoise

© Tod's SS16

Fashion Week de Milan – Gypsetteuse vs Néo Bourgeoise

© Tod's SS16

Fashion Week de Milan – Gypsetteuse vs Néo Bourgeoise

© Tod's SS16

A mi chemin des Hamptons et de la French Riviera, les blouses over size en coton immaculé se portent négligemment, les pantalons larges, que l’on retrouve dans toutes les collections, prennent des allures masculines de combinaisons de travail, chicisés d’accessoires en cuir et de carrés en soie imprimés noués autour du cou, les teddy court sont « piqués » forcément au boyfriend et les robes façon plages en coton brodées de délicates broderies mouchoir se « cassent » avec une besace et des mocassins d’esprit masculin. Aux pieds justement, des mocassins et des slippers bien surs ! Cloutés, en python noir ou en cuir argent, parfaits pour fouler les pavés de Saint-Tropez ou d’Ibiza.

Fashion Week de Milan – Gypsetteuse vs Néo Bourgeoise

© Tod's SS16

Fashion Week de Milan – Gypsetteuse vs Néo Bourgeoise

© Tod's SS16


Trussardi
Retour remarqué de Trussardi sur les devants de la scène mode cette saison, dans une ambiance résolument nomade. Nomade chic et urbainecependant, la femme Trussardis’inspirant des arides paysages désertiques pour mieux fouler le bitume de ses sandales compensées. 

Fashion Week de Milan – Gypsetteuse vs Néo Bourgeoise

© Trussardi SS16

Fashion Week de Milan – Gypsetteuse vs Néo Bourgeoise

© Trussardi SS16

Fashion Week de Milan – Gypsetteuse vs Néo Bourgeoise

© Trussardi SS16


Palette couleurs épicées, moutarde, orange sanguine et sable, faisant flotter sur le podium un parfum d’Orient eternel auquel nous succombons totalement à cette invitation au voyage superbement menée par Gaia Trussardi. Pour ce qui est de la silhouette, jupes fluides en cuir plongé portées avec des blouses over size, des manteaux en peau longueur XL, des pantalons ultralarges impeccablement coupés, portés avec de larges ceintures d'homme, Gaia Trussardi mixe les codes du masculin et du féminin, du tailleur et des matières, associant lins brut et soies, vestes de smoking loose et blouses légères – un véritable manifeste stylistique auquel nous ne pouvons qu’adhérer.

Fashion Week de Milan – Gypsetteuse vs Néo Bourgeoise

© Trussardi SS16

Fashion Week de Milan – Gypsetteuse vs Néo Bourgeoise

© Trussardi SS16

Fashion Week de Milan – Gypsetteuse vs Néo Bourgeoise

© Trussardi SS16

Fashion Week de Milan – Gypsetteuse vs Néo Bourgeoise

© Trussardi SS16


Mario Dice
Délicates guipures, broderies graphiques, sublimes plissés soleil, finitions mouchoirs, c’est tout un pan ultra glamour du vestiaire féminin que revisite dans un étonnant mélange de flamboyance et de fraîcheur Mario Dice. Jeune créateur au style féminin ultra séduisant qui fait de plus en plus parler de lui pour ses silhouettes luxueuses et modernes, celui-ci propose pour l’été prochain les indispensables glamourissimes d’une Gypsetteuse bohème (et certes certes fortunée). 

Fashion Week de Milan – Gypsetteuse vs Néo Bourgeoise

© Mario Dice SS16

Fashion Week de Milan – Gypsetteuse vs Néo Bourgeoise

© Mario Dice SS16

Fashion Week de Milan – Gypsetteuse vs Néo Bourgeoise

© Mario Dice SS16

Robes de plage en guipure de coton blanches, ou en failles à rayures marines XXL rouges et bleues. Combinaisons pantalons portées sur sandales plates, jupons Boho en mousseline de soie imprimée associées à des Crop Top graphiques, caftans et robes longues somptueuses pour le soir brodées en all over dans des dégradées de rouge et de noir. 

Fashion Week de Milan – Gypsetteuse vs Néo Bourgeoise

© Mario Dice SS16

Fashion Week de Milan – Gypsetteuse vs Néo Bourgeoise

© Mario Dice SS16

Fashion Week de Milan – Gypsetteuse vs Néo Bourgeoise

© Mario Dice SS16

On fond littéralement pour cette allure luxueuse et nonchalante que l’on imagine volontiers sur les lianes longilignes voguant tout l’été, voiles au vent, de Faro à Saint-Tropez en passant par le Monténégro et les Pouilles.

Fashion Week de Milan – Gypsetteuse vs Néo Bourgeoise

© Mario Dice SS16

Fashion Week de Milan – Gypsetteuse vs Néo Bourgeoise

© Mario Dice SS16

Fashion Week de Milan – Gypsetteuse vs Néo Bourgeoise

© Mario Dice SS16


Missoni
Dolce Vita ! C’est sans doute ce mot qui pourrait définir le mieux la dernière collection Missoniprésentée à Milan. Robes de plages à l’élégance décontractée, sorties de bain ultra chic revisitées de cols polos et de petites manches pour leur apporter une touche sport, robes cocktails « cassées » à coups de Converses ou maillots de bain rétro et sandales, Missoni fidèle à son savoir faire revisite une fois de plus la maille de la façon la plus luxueuse

Fashion Week de Milan – Gypsetteuse vs Néo Bourgeoise

© Missoni SS16

Fashion Week de Milan – Gypsetteuse vs Néo Bourgeoise

© Missoni SS16

Fashion Week de Milan – Gypsetteuse vs Néo Bourgeoise

© Missoni SS16

Motifs géométriques, retravaillés à l’infini, rayures verticales allongeant les silhouettes, gamme de couleurs primaire faisant écho à une Méditerranée éternelle, que l’on ne cesse de prendre plaisir à redécouvrir été après été. Voguant de villégiature en villégiature de Positano à Cagliari, c’est bien plus qu’une mode à laquelle nous invite Angela Missoni, un véritable Life style hérité de sa famille, l’une des plus influente et élégante de la mode italienne, auquel nous ne pouvons que succomber.

Fashion Week de Milan – Gypsetteuse vs Néo Bourgeoise

© Missoni SS16

Fashion Week de Milan – Gypsetteuse vs Néo Bourgeoise

© Missoni SS16

Fashion Week de Milan – Gypsetteuse vs Néo Bourgeoise

© Missoni SS16

Fashion Week de Milan – Gypsetteuse vs Néo Bourgeoise

© Missoni SS16


Fashion Week de Milan – Gypsetteuse vs Néo Bourgeoise

© Missoni SS16


Arthur Arbesser
Un délicieux vent de fraîcheur souffle sur le podium Arthur Arbesser. Le créateur d’origine autrichienne s’envole pour l’Italie et cela lui fait le plus grand bien. Popelines de coton blanc, rayures marines, imprimés floraux, le tout mixé avec les coupes minimales auxquelles nous a habitué Arthur Arbesser, mais avec cette nonchalance estivale que l’on aime tant. Un vestiaire délicieux d’élégance suranné nous plongeant tout droit dans les glorieuses années 50, jupe longueur midi, polo en maille modernisé et top en coton blanc impeccable, un sans faute stylistique revisitant les grands classiques féminins avec une modernité indéniable. Côtes Sardes, Siciliennes ou des Crétoises, le plus difficile sera sans doute de choisir.

Fashion Week de Milan – Gypsetteuse vs Néo Bourgeoise

© Arthur Arbesser SS16

Fashion Week de Milan – Gypsetteuse vs Néo Bourgeoise

© Arthur Arbesser SS16

Fashion Week de Milan – Gypsetteuse vs Néo Bourgeoise

© Arthur Arbesser SS16

Fashion Week de Milan – Gypsetteuse vs Néo Bourgeoise

© Arthur Arbesser SS16



Des 50’s au 60’s en passant par les 70’s, la mode l’été prochain regardera vers ses plus belles heures et se nimbera de références élégantes de voyages en Méditerranée ou des grandes figures de la Nouvelle Vague. Silhouette faussement stricte jouant sur les codes bourgeois, ou liane bohème et Gypsetteuse, il faudra faire son choix pour déambuler dans les ruelles de Capri, Mykonos ou de Paris.

A.

Fashion Week de Milan – Gypsetteuse vs Néo Bourgeoise

© Missoni SS16



wallpaper-1019588
ICI TOUT COMMENCE : la blouse en dentelles d’Eliott dans l’épisode 249
wallpaper-1019588
Sélection shopping : 20 manteaux à adopter cet hiver
wallpaper-1019588
La Fracture
wallpaper-1019588
YOU : le bomber de Love dans l’épisode 3×03