Mademoiselle

Mademoiselle
                                                                                                                                                  
Manteau: Mango - Chaussures: André - Parapluie: Japon (Shibuya station) - Blouse: ZARA - Sac: Laura Clément - Écharpe: Tie Rack London - Boucles d'oreille: Asos - Rouge à lèvre: London Rimmel
                                                                                                                                                  
Bonjour à tous! Le blog reprend enfin du service après une longue période d'examen. Alors, avant toute chose, je vous souhaite une très bonne année 2016. Ce début d'année semble déjà bien difficile mais j'espère qu'elle ira en s'améliorant.
Si je ne fais jamais aucune bonne résolution, j'ai pleins de projets à concrétiser pour le blog. Tout d'abord je déborde d'idées pour la rubrique "secrets de beauté". J'aimerai beaucoup mettre en avant une figure historique masculine. Et pourquoi pas, outre un personnage, aborder une époque ou un personnage d'un autre pays, je pense notamment aux Geisha dont les rites de beauté m'ont toujours beaucoup fasciné. Cela vous intéresserait-il?Pour ce qui est de la mode, j'ai encore beaucoup de trouvailles japonaises à vous montrer mais aussi quelques unes de New-York qui trainaient au fond de mon dressing. Ce sera l'occasion de vous parler de la mode d'"ailleurs". J'ai tellement découvert et appris sur la mode japonaise lors de mon séjour que j'ai hâte de vous relater tout ça. Même si je ne me tenterai pas à un look Kawaii.
Pour bien revenir, j'ai choisi quelques pièces qui me semblent être mes indispensables de ce début 2016. Pour beaucoup le noir et blanc est signe de simplicité mais, pour ma part, je trouve qu'il n'y a rien de plus élaguant et raffiné que du blanc et du noir. Dans mes derniers coups de cœur il y a la fameuse chemise lavallière dont le nom laisse entrevoir son appartenance. En effet, le nom "lavallière" est associée à la Duchesse Louise de La Vallière, première maîtresse de Louis XIV.
Ce temps pluvieux c'était aussi l'occasion de vous présenter mon joli parapluie made in Japan! Il y a une toute petite boutique de parapluie à la station de métro de Shibuya proche de la sortie Hachiko. Le vendeur était tellement adorable, un petit pépé qui m'avait ouvert tous les parapluies de la boutique (au Japon cela ne doit pas porter malheur), au point que plus personne ne pouvait entrer dans la boutique.Mi japonais, mi anglais et avec beaucoup de geste on essayait de communiquer. Mais, le plus simple lui semblait de m'ouvrir tous les parapluies de sa boutique, un à un ajoutant en faisant tourner le parapluie un" kirei desu". Si le geste était admirable, mon choix n'en fut que plus dur! J'ai longtemps hésité entre un parapluie et une belle ombrelle. Mais si au Japon on se cache du soleil pour garder un teint de porcelaine, en France on s'expose pour avoir le teint hâlé. Moi qui fuit le soleil, j'aurai eu l'être idiote, seule avec mon ombrelle et comme pleut souvent à Paris, c'est un parapluie que j'ai finalement acheté. Mais une chose est certaine, je reviendrai dans cette petite boutique!
Je vous laisse donc découvrir mes indispensables de 2016. Bonne semaine à tous
MademoiselleMademoiselleMademoiselleMademoiselleMademoiselle

wallpaper-1019588
Les rituels ancestraux japonais au service de votre beauté avec BIJIN
wallpaper-1019588
CHRONIQUE : Tips pour une soirée en amoureux réussie
wallpaper-1019588
Les rituels ancestraux japonais au service de votre beauté avec BIJIN
wallpaper-1019588
(Expo) Charlotte Perriand, une architecte dans son temps, hors du temps, à la Fondation Louis Vuitton
wallpaper-1019588
(Cookbook) Les crus bourgeois, un nouveau millésime pour fêter toutes les saisons !
wallpaper-1019588
Ikea Sleigh Bed
wallpaper-1019588
MANTEAUX : La sélection Marie Sixtine