1 an après – Mon corps post-partum

Même si je ne réalise pas vraiment, mon bébé a eu officiellement 1 an ! J'ai l'impression d'avoir accouché hier... mais la césarienne programmée était bien il y a 12 mois. Que le temps défile vite. Je vous avais écris un article sur mon premier trimestre post-partum. Mais 12 mois après l'accouchement, comment ça va aujourd'hui ? Comment je me sens avec ce corps post-partum ?

Rappel - Chaque femme est différente et donc chaque ressenti également. Comme chaque grossesse est différente, chaque accouchement est différent, chaque post-partum est différent. Ici, je raconte juste MON histoire, MON ressenti. Et en aucun cas, c'est la norme.

Ne prenez pas peur en lisant toutes les histoires des femmes qui sont diffusées sur les réseaux sociaux ou Internet de manière générale. C'est une bonne chose de casser ce silence. Et dites-vous que la naissance d'un bébé reste l'événement le plus beau et magique d'une vie. Tout se passe très bien, si on est accompagné par le bon partenaire. Et ce n'est pas un mythe : la femme oublie. Car finalement, quand on repense à ce jour-là : on ne se rappelle que du positif.

Quelques précisions en préambule Les lochies

Dans mon article sur les trois mois post-partum, j'ai oublié de vous parler des lochies. C'est les pertes de sang et de caillots survenant dans les jours qui suivent l'accouchement. Personnellement, ça a duré un mois ( dont 8-10 jours avec un flux assez élevé, puis après comme des fin de règles). Mais en même temps, je n'avais pas eu de règle pendant 9 mois. Ce n'était pas douloureux.

C'est important de laisser ce sang sortir de son corps, et donc il ne faut pas mettre de tampon ou de cup ! À la maternité, on porte généralement une grande culotte filet avec des serviettes épaisses. Puis à la maison, on revient aux culottes classiques avec serviettes ou aux culottes de règles ( je ne pouvais porter que des culottes taille haute avec la cicatrice de la césarienne).

Personnellement, j'ai bien vécu les lochies. Rien d'extraordinaire à raconter 🙂 La seule chose, c'est que les premiers jours à la maternité, c'était trèèèès douloureux de me lever donc aller changer ma serviette était une véritable épreuve. Mais c'est plutôt la douleur post-césarienne qui m'a marqué, et non les règles elles-même.

Le retour aux toilettes

Autre sujet que je n'avais pas abordé dans l'article sur l'accouchement : l'épreuve de la première selle. Lors d'une césarienne, on replace les organes et donc les intestins. Les premiers jours qui suivent l'opération, c'est normal de ne pas aller à la selle. En revanche, pour quitter la clinique, il faut avoir réussi à faire caca. Donc, tous les jours le personnel soignant pose la grande question ! Et ne me demandez pas pourquoi, mais j'étais stressée. J'avais peur que ma cicatrice s'ouvre ou je ne sais pas, que quelque chose se passe hahaha. Mais non, tout se passe normalement.

Et sinon, uriner peut être douloureux les premiers jours. Une astuce d'une amie qui fonctionne super bien : verser de l'eau à l'aide d'une gourde sur sa vulve quand on fait pipi. Promis ça marche trop bien !

L'image de la césarienne

- Avoir une césarienne, ce n'est pas un " accouchement confort ". Certaines oublient que ce jour-là, on vit une intervention chirurgicale qui peut entraîner des complications. Il ne s'agit pas d'un acte anodin et les suites de couche sont plus compliquées que pour les femmes ayant un accouchement par voie basse. Pendant que les autres mamans marcheront comme avant, toi tu seras en mode mamie. Alors stop à cette fausse idée !

- Si vous avez eu ( ou allez avoir) une césarienne, ne soyez pas triste. Soyez juste préparée, donc informez-vous pour bien vivre la situation. Accoucher, ce n'est pas uniquement par voie basse. La césarienne aussi est un vrai accouchement donc ne l'associez pas à un échec. Et personnellement, je trouve qu'un accouchement via césarienne n'enlève en rien la magie quand on découvre son bébé.

Quel est mon rapport avec mon corps d'aujourd'hui ?

Globalement, je me sens bien. J'aime mon corps qui m'a donné la chance de porter la vie ! Quand j'y pense, la nature est tellement bien faite. Le corps de la femme est si " élastique ".

J'ai retrouvé ma taille de vêtements d'avant grossesse. J'ai pu remettre mes jeans, après un peu plus de 4 mois post-accouchement ( début Septembre, sachant que j'ai accouché en avril). Officiellement sur la balance, il me reste 1 kilo en plus ( 12 mois après) mais tant pis, il restera.

Mon corps a besoin d'être tonifié, et je cherche toujours mes abdominaux ... Avec la césarienne, je n'avais vraiment plus aucun abdos. Et même après la rééducation abdominale, ce n'était pas glorieux.

Comme je vous le disais 3 mois après l'accouchement, j'ai vraiment eu de mal à me réapproprier mon ventre qui était " mou ". J'ai dormi à nouveau sur le ventre seulement 5 mois après l'accouchement. Mais aujourd'hui, ça va mieux. La seule chose que je n'aime pas, c'est que ma peau se plie au-dessus de mon jean quand je suis assise. Mais depuis le confinement, je me suis mise à faire des exercices de fitness pour me re-muscler. Et je vois (enfin) mon ventre se tonifier semaine après semaine.

J'ai encore du mal à accepter la cicatrice de la césarienne. Pourtant, cette cicatrice me rappelle le plus beau jour de ma vie. J'ai dû mal à croire que mon bébé soit passé par-là ! Mais aujourd'hui encore, j'ai dû mal à la regarder et je ne la masse pas ( alors qu'il faudrait !!!). Par moment, la zone est encore douloureuse. Jusqu'au 11 mois de Jade, il m'arrivait d'avoir des décharges électriques qui me pliaient en deux.

1 an après – Mon corps post-partumLa cicatrice de la césarienne est bien placée afin qu'elle soit cachée dans la culotte. Ici, j'ai triché pour la faire apparaitre sur ces clichés.1 an après – Mon corps post-partum

Comment est-ce que j'ai perdu mes kilos de grossesse ?

La première chose à garder en tête : il faut être patiente et accepter l'idée que vous ne retrouverez certainement pas votre corps d'avant. Tout simplement, parce-que vous avez donné la vie 🙂 Votre corps a mis 9 mois à évoluer pour accueillir au mieux bébé. Alors selon moi, il faut au moins le même temps pour que tout se remette en place. Soyez bienveillant avec vous même et avec votre corps.

Toutefois, vous pouvez mettre plusieurs choses en place pour essayer de retrouver votre poids de forme. Je vous partage les actions que j'ai mis en place après mon accouchement.

1. La nature fait sa part

Après l'accouchement, il y a une perte de poids naturelle. Dès la sortie de la maternité ( 5 jours après la césarienne), il ne me restait plus que 7 kilos sur les +18kg que j'avais pris ( le corps n'a plus le poids du bébé, le placenta, le liquide amniotique, la rétention d'eau...).

Dans les semaines qui suivent, on perd également encore quelques kilos avec l'utérus qui retrouve sa taille normale ( environ 8 semaines après l'accouchement). Puis, on perd encore un peu juste avec l'activité quotidienne : s'occuper d'un nourrisson ce n'est pas de tout repos ( surtout si il faut le porter et faire les cents pas chez soi pour le bercer haha).

Concrètement 1 mois et demi après l'accouchement, il me restait 5 kilos de plus que mon poids d'avant grossesse.

2. De nouveaux gestes " beauté "

Dès mon retour à la maison, j'ai décidé de combattre en douceur ma cellulite post-grossesse, en adoptant quotidiennement de nouveaux gestes " beauté " :

  • Le lait hydra fermeté - Secrets de miel ✿ : je l'ai appliqué tous les matins sur mes cuisses + mon ventre. La composition est saine, même si elle n'a pas de label Bio. Elle a une odeur agréable mais est assez longue à pénétrer la peau.
  • La tisane " Taille de guêpe " - Secrets de miel ✿ : je buvais cette infusion vers 16h00, en prenant mon goûter. Elle était agréable à boire !
  • Les compléments alimentaires " Taille de guêpe " - Secrets de miel ✿ : je prenais une gélule au moment du repas (midi et soir). L'objectif de ce complément est d'affiner la silhouette et régénérer la flore intestinale.
  • La ventouse anti-cellulite - CelluBlue : tous les soirs, j'utilisais cette ventouse avec une huile, pendant 3 minute. La ventouse reproduit le palper-rouler, c'est-à-dire qu'elle aspire la peau pour casser les capitons et les éliminer.
1 an après – Mon corps post-partum1 an après – Mon corps post-partum 3. Une alimentation équilibrée

Comme on dit, " Nous sommes ce que nous mangeons " .

Il est donc primordiale de continuer à avoir une alimentation équilibrée. De mon côté, j'ai été accompagnée d'une nutritionniste, pour garder une alimentaire saine et variée. J'ai suivi un programme personnalisé pendant 3 mois ( retrouvez ici mon retour d'expérience). Je n'ai pas suivi les menus à 100% mais j'ai essayé de m'en rapprocher le plus possible.

4. La marche quotidienne

Avoir une alimentation équilibrée c'est bien, mais comme ma nutritionniste me disait, ça ne suffit pas. J'ai donc veillé à m'activer un peu chaque jour ( en douceur car je n'avais pas fait ma rééducation du périnée encore). Je mettais Jade dans la poussette et j'allais marcher entre 40 minutes et 1 heure. J'ai eu la chance d'avoir mon congé maternité puis parental en été, donc c'était agréable de prendre le soleil 🙂

Au début, j'avais dans l'objectif de faire du yoga quotidiennement... Et puis, je suis devenue maman haha et je me suis rendue compte qu'avec un nourrisson, on a pas beaucoup de temps pour soi ( et j'ai favorisé la douche, les jours où c'était possible haha).

5. L'allaitement

J'ai allaité Jade de manière exclusive pendant 4 mois. Et je pense que cela m'a aidé à perdre du poids. Tout simplement car le corps de la femme est fait pour faire des réserves durant la grossesse. Ces réserves sont faites naturellement en prévision de l'allaitement.

Il a été constaté que les femmes allaitantes brûlent des calories plus rapidement ( entre 300 à 500 calories par jour environ selon le nombre de tétées).

6. L'hydratation

La grossesse engendre pas mal de cellulite... et pour l'éliminer, il est important de boire, boire, boire ! Car boire de l'eau permet au corps d' éliminer naturellement les déchets stockés par l'organisme. Donc je buvais au minimum 1,5 à 2 litres par jour.

C'est triste mais vrai... nous ne sommes pas toutes égales face aux kilos. Nous avons toutes des morphologies différentes. Et je pense que l'âge joue également un rôle. Car il est un peu plus difficile de maigrir à 35 ans, plutôt qu'à 25 ans. Alors... merci maman, merci papa ?

1 an après – Mon corps post-partum

Besos !

après corps post-partum


wallpaper-1019588
Les rituels ancestraux japonais au service de votre beauté avec BIJIN
wallpaper-1019588
Comment bien choisir son sac ?
wallpaper-1019588
Comment bien choisir son sac ?
wallpaper-1019588
Les rituels ancestraux japonais au service de votre beauté avec BIJIN
wallpaper-1019588
BLOOD & WATER : KB’s pineapple print windbreaker
wallpaper-1019588
BLOOD & WATER : Puleng’s yellow mustard shoes
wallpaper-1019588
Les Belles Gueules, opticien créateur à Bordeaux
wallpaper-1019588
BUZZ : Ma Coiffeuse Afro