Phénomène sur les réseaux sociaux : La vague des mannequins virtuels

Avec leurs milliers de followers, les influenceuses mode virtuelles, nées sur les réseaux sociaux, prennent la place des modèles réels. Un phénomène qui prend de l’ampleur, depuis peu de temps.

Phénomène sur les réseaux sociaux : La vague des mannequins virtuelscopyright Imma Gram

Les top modèles super star, ultra féminines, qui nous ont fait rêver durant les années 90 (Claudia Schiffer, Naomi Campbell, Cindy Crawford...) ont disparu pour laisser la place à des mannequins star férues de réseaux sociaux, véritables business « women » (Kendall Jenner, Gigi Hadid, Karlie Kloss..), totalement ancrées dans leur époque. 2020 a encore changé la donne en ouvrant la voie à d’autres influenceuses. Une nouvelle génération de modèles étonnantes arrivent. Il s’agit des mannequins virtuels.

Avec l’omniprésence des images photoshoppées et construite sur ordinateur et l’impact considérable des réseaux sociaux, l’industrie du luxe prend un nouveau virage. Ainsi, ces mannequins virtuels, s’affichant sur Instagram, rivalisent avec des top rémunérés à coup de millions d’euros et, vous l’avez remarqué, négocient elles aussi avec les marques de luxe.

De même, les grandes agences de mannequins s’adaptent en les recrutant et influencent les médias et le public face à ce nouveau phénomène de mode grandissant. Ce basculement est le signe  que l’avenir appartient au virtuel et reflète l’avenir morose du mannequinat. Demain, nos modèles adorés seront des personnages numériques changeant d’expression et de physionomie à loisir et prenant la pose avec une aisance déconcertante.

Parmi cette génération d’influenceuses sans âme, Noonoouri et Miquela se distinguent.

Noonoouri et Miquela, l’exemple parfait du succès des robots mannequins ?

Phénomène sur les réseaux sociaux : La vague des mannequins virtuelsCopyright Page Instagram Noonoouri

Cette baby doll aux yeux de personnages de Manga est Noonoouri qui, avec son physique de poupée parfaite (grands yeux, petites bouches et minceur hallucinante) se présente comme une activiste et une végan accomplie. Personnage numérique (trop) parfait, elle tranche avec les filles réelles, parfois cible des médias, qui présentent une image soit disant incontrôlable. Comble du succès, comme ses consœurs humaines, Noonoouri a signé avec la grande agence IMGMODELS lui  obtenant

Phénomène sur les réseaux sociaux : La vague des mannequins virtuelsCopyright Page Instagram LilMiquela

des partenariats juteux, Miu Miu, Alexandre Vauthier dernièrement, ou Viktor and Rolf par exemple. Un aveu s’impose, elle est superbe en Brigitte Bardot.

Voici une autre jeune femme que vous avez surement déjà vu, c’est Miquela. Brésilienne, elle est également activiste de 19 ans. Elle parle peu d’elle en réalité mais laisse deviner sa personnalité au travers de ses photos sur instagram. Elle a fait la couverture du Elle Mexico et elle porte chaque jour un vêtement griffé, signifiant sa volonté de privilégier le paraitre tout en ayant une position altruiste. En effet, elle soutient des causes comme Black Lives Matter, le développement durable ou encore la sensibilisation au droit de vote ce qui indique qu’elle réussit à prouver que l’on peut être et paraitre.

Des Modèles virtuels Aseptisés 

Phénomène sur les réseaux sociaux : La vague des mannequins virtuelscopyright Imma Gram

Ces it-girls, créées sur ordinateur, magnifiques vues comme ça, n’ont malheureusement pas de passé réel  ou de petits amis et de familles en chairs et en os mais des vies inventées pour nous fasciner. Des vies idéales totalement fabriquées comparées à la réalité parfois peu flatteuse des vrais mannequins des agences.

Toutefois, à l’ère du fake, elles représentent un virtuel exacerbé étouffant. Il nous manque de l’émotion, de l’authenticité. Tout n’est qu’illusion, c’est déprimant de nous présenter un personnage sans défaut que l’on ne pourra jamais atteindre. Cette évolution tend à nous faire croire que le virtuel est l’avenir idéal recherché par tous.

Phénomène sur les réseaux sociaux : La vague des mannequins virtuelsSophie Tagel – Bloggeuse, vernis addict, shoppeuse invétérée, 
dopée à la caféine, un peu insomniaque et gourmande

INSTAGRAM : @sophietagel

TWITTER : @trendyslemagtw

wallpaper-1019588
Comment bien choisir son sac ?
wallpaper-1019588
Comment bien choisir son sac ?
wallpaper-1019588
J’ai participé aux Reines du Shopping : mon expérience en coulisses
wallpaper-1019588
Comment choisir le bon cadeau homme
wallpaper-1019588
Michel-Ange (Il Peccato) de Andreï Konchalovsky
wallpaper-1019588
Le Feu Sacré d’Eric Guéret