Comment lire un audiogramme ?

Si vous souffrez de problèmes auditifs, vous ferez certainement un jour un test afin de connaître la mesure de votre surdité. Il existe plusieurs types de tests qui pourraient vous être faits, cependant, l’un d’entre eux se détache : l’audiogramme. Il s’agit, en effet, du test le plus précis qui puisse être effectué de nos jours, et il est d’ailleurs à réaliser avec un audioprothésiste. Quoi qu’il en soit, avec un audiogramme, vous pourrez connaître avec précision le type d’appareil auditif dont vous pourriez avoir besoin. Explications.

Le fonctionnement d’un audiogramme

La première chose à savoir concernant l’audiogramme, c’est qu’il est strictement encadré. En effet, il ne s’agit pas là d’un test réalisé par un simple ordinateur en cliquant sur deux ou trois touches, non, celui-ci est organisé par un audioprothésiste. Ainsi, lorsque ce dernier lance l’audiogramme, plusieurs fréquences sont à écouter pour le sujet. En fonction des retours de ce dernier, on peut rapidement identifier quelles fréquences sont entendues et lesquelles le sont moins.

Il est bon de noter que lors du test, deux conductions du son sont vérifiées : celle par voie aérienne, puis celle osseuse. La première est des plus connues : un simple casque fait l’affaire, mais la seconde un peu moins. En effet, un vibrateur est posé derrière l’oreille : il permet de vérifier directement la conduction du son par les petits os situés à cet endroit. Ainsi, chaque oreille reçoit chacun de ces deux tests : nous avons donc deux graphiques avec deux courbes différentes (une pour chaque oreille donc).

Comment lire et interpréter un audiogramme

C’est donc grâce à ces informations, qui sont plutôt précises, qu’il est possible d’établir une courbe graphique. Cette dernière sera fort utile pour identifier les éventuelles insuffisances auditives du sujet… et donc ensuite adapter la prothèse auditive. Cette courbe graphique a alors deux informations importantes : en abscisse, les fréquences qui ont été testées, et en ordonnée, le seuil d’audition mesuré. En reliant les points sur le graphique, nous obtenons une courbe qui permet d’identifier le seuil d’audibilité.

C’est là qu’entre en jeu l’interprétation de cet audiogramme. Par exemple, si la courbe du test aérien est moins bonne que celle du test osseux, on identifiera un problème via l’audition aérienne. Enfin, il est possible d’identifier ce que l’on appelle le seuil d’inconfort : lorsque la douleur apparaît après un certain seuil de décibels, c’est qu’il faut adapter l’appareil auditif en fonction pour que cela évite d’arriver.

Bref, vous l’aurez compris, la lecture d’un audiogramme demande beaucoup de compétences. C’est pourquoi, ce dernier est beaucoup plus fiable que les tests que l’on peut trouver en ligne par exemple. Ainsi, si vous avez le moindre problème de surdité, nous vous conseillons vivement de consulter un audioprothésiste. Ce dernier sera en mesure d’identifier vos réels besoins, et ainsi, adapter l’aide auditive nécessaire. Bien entendu, vous pourrez vous aider d’un test plus standard pour une première impression de ce que pourrait être un audiogramme, mais, dans tous les cas, la consultation est nécessaire. De quoi vivre votre vie pleinement une fois que vous aurez le matériel nécessaire 😉

The post Comment lire un audiogramme ? first appeared on Le Blog de Monsieur.

wallpaper-1019588
SQUID GAME : le jogging vert des joueurs
wallpaper-1019588
ICI TOUT COMMENCE : la veste bleue de Marta dans l’épisode 251
wallpaper-1019588
DEMAIN NOUS APPARTIENT : la robe bleu canard de Maud dans l’épisode 1036
wallpaper-1019588
Les chemises à carreaux pour homme