Les films du week-end

Dernière ligne droite avant le réveillon de 24 décembre, et si en attendant le père noël on on s’offrait une toile ?


Voici notre sélection des films à voir dans les salles ce week-end, à commencer par le très captivant Madeleine Collins d’Antoine Barraud. Avec la sulfureuse Virginie Efira, Bruno Salomon, Quim Gutiérrez.

Les films du week-end

Synopsis

Judith mène une double vie entre la Suisse et la France. D’un côté Abdel, avec qui elle élève une petite fille, de l’autre Melvi, avec qui elle a deux garçons plus âgés » Peu à peu, cet équilibre fragile fait de mensonges, de secrets et d’allers-retours se fissure dangereusement. Prise au piège, Judith choisit la fuite en avant, l’escalade vertigineuse. 

Madeleine Collins est un long-métrage exigeant un maximum de concentration des les premiers minutes, si vous loupez le début du film, la suite vous paraîtra totalement incompréhensible. Alors ouvrez bien vos yeux, ne perdez pas le fil de l’histoire, car elle vous mènera très loin dans l’imaginaire. L’intrigue se développe et divulgue des indices la où on l’attendait le moins, il nous balade sans cesse, et joue le jeu du réalisateur qui par moment tente des fausses pistes, avec une mise en scène fascinante. La performance de Virginie Efira est impressionnante, poignant de justesse. Elle puissent sa force dans un génie scenaristique remarquable. 

Madeleine Collins est une œuvre unique avec un regard plutôt neuf et intemporelle sur la vie de couple à voir absolument au cinéma.


Informations Pratiques :


Titre : Madeleine Collins De : Antoine Barraud

Avec : Virginie Efira, Bruno Salomon, Quim Gutiérrez

Genre : Drame

Durée : 1h47 Distributeur : Paname Distribution & UFO

Date de sortie : 22 décembre 2022

Dans un style très différents White Building de Kavich Neang Avec Piseth Chhun, Sithan Hout, Sokha Uk

Les films du week-end


Synopsis :


Samnan, 20 ans, habite dans un immeuble historique de Phnom Penh.Le départ de son meilleur ami, la maladie de son père et la démolition imminente du bâtiment vont le faire grandir. Le cambodgien Kavich Neang est né et a grandi à Phnom Penh dans le White Building. Il a étudié auprès du réalisateur Rithy Panh et a réalisé plusieurs courts-métrages documentaires avant de confondre la société productrice Anti-Archive avec entre autres le cinéaste Davy Chou.

White Building est l’histoire d’une barre d’immeuble conçue par l’archite Cambodgien Lu Ban Hap et le Franco-ukrainien Vladimir Bodiansky en 1963, située en plein cœur de la ville, destinée aux fonctionnaire du ministère de la Culture. Elle a été vidée de ses habitants pendant le régime des Khmers Rouges. Puis dans les années 1980, la population s’y est réinstallée, mal entretenu, dans Les années 2000, il a commencé à avoir mauvaise réputation en raison de l’arrivée de drogues et prostituées. 

Le réalisateur a grandi dans se milieu, il a toujours entendu des rumeurs sur sa démolition,dans son film il livre un témoignage très intimes sur ses sentiments et le rapport Très charnel qu’ils détiennent avec se lieu. 

Le réalisateur cambodgien nous livre un témoignage très nostalgique de ses souvenirs d’enfance, un film très documenté, avec un travail considérable sur l’identité photographique ainsi que l’ambiance en règle générale.


Informations Pratiques :
Titre : White Building

De : Kavich Neang Genre : Drame

Durée : 1h30 Distributeur : Films du Losange Date de sortie : 22 décembre 2021

Les films du week-endPar Mitra Etemad, Paris Bloggeuse lifestyle
globe-trotteuse parisienne et photographe.
TWITTER : @MitraEtemad
INSTAGRAM : @paris_by_mitra

wallpaper-1019588
La sélection Biopic de Ciné+
wallpaper-1019588
DEMAIN NOUS APPARTIENT : le t-shirt « Wide Awake » de Nathan dans l’épisode 1187
wallpaper-1019588
DEMAIN NOUS APPARTIENT : le sweat gris de Bart dans l’épisode 1186
wallpaper-1019588
ICI TOUT COMMENCE : le cardigan côtelé jaune de Salomé dans l’épisode 401