Leila Et Ses Frères Interview de Saeed Roustaee

Le colossal et tant attendu Leila Et Ses Frères est actuellement au cinéma, les cinéphiles ont pu découvrir le nouveau opus du réalisateur iranien Saeed Roustaee dans les salles obscures et les retours sont excellents.

Après l’immense La Loi De Téhéran, il s’attaque à une fresque familiale titanesque dans lequel on retrouve deux de ses comédiens fétiches, et la merveilleuse et combien impressionnante Taraneh Alidoosti dans le rôle de Leila.

J’ai eu l’immense privilège de rencontrer le très grand Saeed Roustaee, ce qui m’a valu quelques nuits blanches et une bonne dose de stresse, face à ce monument du cinéma iranien.

Leila Et Ses Frères Interview de Saeed Roustaee

Nos origines respectives permettent des échanges dans notre langue maternelle, un moment rare de complicités qui resteront gravés à jamais dans mon cœur. 

Du haut de ses 33 ans, je découvre un cinéaste qui malgré son génie et la reconnaissance internationale de son talent, est d’une grande simplicité, souriant, agréable,  et se prête volontier au jeu des questions & réponse.

A la question de la statut très particulière de Leila qui tente le tout pour le tout afin de sortir sa famille des difficultés financières qui subissent, mais qui se trouve sans cesse confrontée  aux traditions ancestrales de la société iranienne, il répond : 

SR : la société iranienne a un peu évoluée, Leila se démène pour ses frères et essaye de les sortir du poids des traditions qui n’évolue sont pas en leurs faveurs bien au contraire… et les plonge encore plus dans un spirale infernale. 

Pour Leila la réussite passe par le travail. 

Se sont ses frères qui hésitent à se lancer, et se trouvent partager entre le chantage affectif du père et les ambitions de Leila. Le noyau principal du film est la famille et les complications qu’elle engendre. 

A la question l’importance primordiale de la scène du mariage et la place qu’elle occupe dans le film : 

SR: j’ai voulu montrer l’illusion qui est devenue l’obssesion du père, au point de se ruiner pour sauver l’honneur de sa personne au détriment de ses enfants, une reconnaissance fake qui s’est écroulé comme un château de carte. 

Le son des pas du père qui en quelques minutes se trouve au sommet de la  gloire et aussitôt subit une décente aux enfer est très impressionnante et l’image même de la société économique iranienne qui a cause de l’embargo joue au yoyo.

Le style Roustaee est bien présent dans l’ecriture et dans la mise en scène, plus particulièrement dans l’une des scènes entre Alireza ( Navid Mohammadzadeh)et Manouchehr ( Payman Maadi) qui nous rappelle l’intensité de La Loi De Téhéran. 

SR : Navid et Payman sont mes deux meilleurs amis, nous sommes très soudés et extrêmement complices dans nos échanges, cela facilite beaucoup le bon déroulement des tournages et le résultat est à la hauteur de nos attentes.

Leila Et Ses Frères Interview de Saeed Roustaee

Le tournage a eu lieu dans le quartier sud de Téhéran, les décors extérieurs existent réellement. Mais l’intérieur a été améliorée. 

Pour terminer sur une note humoristique, à la base le titre de mon film était : Les Frères de Leila, mais il a été modifié à son arrivé en France. 

Un énorme MERCI à Saeed Roustaee, l’agence Mensch, le distributeur Wild Bunch et la merveilleuse traductrice et chercheuse spécialiste du cinéma iranien Asal Bagheri. 

Leila Et Ses Frères bien plus qu’un film, c’est une expérience cinéma inoubliable pour la beauté et l’intelligence de sa mise en scène qui contraste parfaitement avec la subtilité de l’histoire ! Les performances des protagonistes démontre une fois de plus la supériorité du cinéma iranien, qui n’a absolument rien a envier au grands noms du 7ème art international.


wallpaper-1019588
Mon récit d’accouchement par césarienne d’urgence
wallpaper-1019588
Les 3 meilleurs outils automatiques pour améliorer la qualité d’une image en ligne
wallpaper-1019588
RECETTE SAINT VALENTIN : La farandole de toasts de pains spéciaux au Foie Gras
wallpaper-1019588
CINÉMA : Pour La France de Rachid Hami