Alber elbaz dit au revoir à lanvin

Il y a du changement du côté de la planète mode. Après le départ d'Alexander Wang de Balenciaga ou plus récemment Raf Simon de chez Dior, c'est au tour d'Alber Elbaz de tirer sa révérence devant la maison Lanvin. Cette nouvelle, annoncée par WWD hier, a été confirmée. D'abord diffusée en interne, une lettre signée signée d'Alber Elbaz a été envoyée à la presse via une adresse mail hors Lanvin. " Au moment où je quitte la maison Lanvin sur décision de l'actionnaire majoritaire, je veux exprimer mes remerciements et mes chaleureuses pensées à tous ceux qui ont travaillé avec acharnement au réveil de Lanvin au cours des 14 dernières années (...) ", écrit le designer. La rupture est donc officialisée.

ALBER ELBAZ DIT AU REVOIR À LANVIN

Arrivé chez Lanvin en 2011, on le repère facilement avec ses lunettes, son embonpoint et son légendaire noeud de papillon. Ce personnage atypique est né au Maroc, a grandi en Israël et a fait ses armes chez Geoffrey Been à New York, Krizia en Italie, Guy Laroche et Yves Saint Laurent. Au cours de ces 14 années au service de Lanvin, il a su imposer un style, une griffe, une signature reconnaissable. Ses robes de cocktail en satin drapé, ses vestes en gros-grain, ses blouses à manches bouffantes, ses grosses fermetures à glissière industrielles, ses bijoux (en collaboration avec Elie Top) portés en cascade façon Castafiore rock et délicieusement turbulente ont fini par incarner une esthétique reconnue.

ALBER ELBAZ DIT AU REVOIR À LANVINLa maison Lanvin a été fondée en 1889. Il s'agit d'ailleurs de la plus ancienne sur le marché de la mode. Elle est rachetée en plein déficit en 2001 par Shaw-Lan Wang. C'est à partir de 2007 que la maison redevient bénéficiaire. On se doute que le travail d'Alber Elbaz est pour quelque chose dans ce succès. On se souvient de la collaboration avec H&M en 2010 qui a prouvé que les fans du designer ne sont pas forcément que des clients du luxe.

Cette histoire d'amour s'achève donc aujourd'hui après quelques rumeurs de froid entre le designer et la propriétaire taïwanaise, ou d'autres qui rapportent que la maison serait à vendre. C'est surtout un cycle qui prend fin pour le designer comme pour la maison. Celle-ci va devoir trouver un directeur artistique capable de lui donner un nouvel élan, hors de l'ombre et de l'héritage laissés par " Monsieur Elbaz " que certains voient déjà chez Christian Dior. Un bruit qui s'ajoute au mystère insondable qui règne autour de la succession de Raf Simons. Avec son goût de la ligne couture et de la fantaisie féminine pur luxe et contagieuse, Alber Elbaz apparaîtrait cependant comme un choix sensé. À 54 ans, le designer possède aussi la maturité et la notoriété pour endosser un tel costume, sans compter un public globalement acquis à sa cause.

ALBER ELBAZ DIT AU REVOIR À LANVINLe défilé Lanvin Printemps Été 2016 sera donc le dernier de Monsieur Elbaz.

wallpaper-1019588
CHRONIQUE : Tips pour une soirée en amoureux réussie
wallpaper-1019588
Comment s’habiller selon sa morphologie
wallpaper-1019588
Les rituels ancestraux japonais au service de votre beauté avec BIJIN
wallpaper-1019588
Les rituels ancestraux japonais au service de votre beauté avec BIJIN
wallpaper-1019588
10 marques de montre à connaitre
wallpaper-1019588
Couch Arm Table
wallpaper-1019588
Off
wallpaper-1019588
Ma robe fendue