Second voyage au Japon - Carnet de voyage: Gion & Fushimi-Inari

Second voyage au Japon - Carnet de voyage: Gion & Fushimi-Inari
Un an, presque jour pour jour, après mon premier voyage au Japon, je reviens au pays du soleil levant. Moi qui, ne connaissais presque rien à la culture japonaise lors de mon premier voyage, j'en suis tombée amoureuse au point, qu'à mon retour j'ai voulu en découvrir plus; j'ai donc lu des dizaines de livres, magazines, vu autant de documentaires qu'il en existait, appris l'essentiel de la langue japonaise.  Ce deuxième voyage s'imposait et il promettait de belles émotions. La première fois, avec mon copain, nous avons concentré notre voyage à Tokto; cette fois, je partagerai mon voyage entre Kyoto, Osaka, Nara puis Tokyo. Et, pour la première fois de ma vie j'effectuerai une partie de mon voyage seule, de quoi se fondre dans la vie tokoïte.
J'ai donc atterri à Osaka début septembre et pris le train direction Kyoto, capitale du Japon jusqu'au XIXe siècle.Comme beaucoup, Kyoto est de loin la première image que j'avais du Japon, ville dont la richesse culturelle n'a, à mon sens, pas d'égal. Les Yukatas et Kimonos sont omniprésents contrairement à Tokyo.
Pour être honnête si c'est de loin la plus belle ville que j'ai eu l'occasion de visiter, elle reste une ville très couteuse et donc, moins accessible que Tokyo. Avec ses nombreux sites, elle attire des hordes de touristes au point, que cela peut parfois être insupportable. En ce sens, ce fut une petite déception, si j'ai adoré les temples, j'ai trouvé son accessibilité difficile en dépit du grand nombre de touristes. Deux lignes de métros à prix excessifs, quant au bus, s'il est parfois difficile à comprendre, il reste d'avantage accessible (par l'existence d'un pass journée) mais, leurs passages sont peu nombreux et le trajet demeure long. Si la ville est terriblement touristique, elle semble se murer et ne pas mettre en œuvre les moyens pour faciliter la vie des touristes. Cela peut avoir de bons, comme de mauvais côtés.Kyoto nécessite tout de même de s'y arrêter quatre à cinq jours. Durant ces cinq jours, j'ai pu visiter presque tous les monuments et quartiers.
Cette année j'avais envie de vous montrer mon voyage non par thème (comme habituellement) mais, par quartier et ville. Je commence donc par Gion, quartier où je résidais. 
Gion
祇園
J'ai logé au Sasarindou Hotel en plein cœur de Gion.
Historiquement, Gion fut construit pour servir de halte aux voyageurs ainsi qu'aux pèlerins qui se rendaient au sanctuaire Yasaka. Il fut par la suite le haut lieu des Geisha et Maiko de Kyoto souvent considéré comme le plus célèbre et prestigieux (notamment par Lesley Downer dans son ouvrage "le monde des geishas").
Gion faisant partie de ces quartier qui me faisait rêver notamment par son traditionalisme mais surtout parce qu'il abrite encore les dernières Geisha et Meiko du Japon (CF Secrets de beauté n°10). J'avais donc l'espoir d'en croiser quelques-unes en rentrant le soir. Et j'ai eu bien plus de chance! En plus d'avoir pu apercevoir des Geishas se rendre à leur rendez-vous, dans des maisons de thé tout proche de mon hôtel (à Hanami-Koji), j'ai pu photographier des Maikos tout proche de shirakawa! Ce fut très impressionnant et sûrement l'un de mes plus beaux souvenir de ce second voyage.
Gion c'est également le quartier qui abrite encore des machiya qui sont des maisons en bois typique japonaises. 
La grande rue nommée Shijo-dori regorge de commerces et boutiques en tout genre même si, il m'a semblé que les prix y étaient nettement supérieurs qu'ailleurs, cela reste une balade agréable surtout le soir quand les lampions s'illuminent.Second voyage au Japon - Carnet de voyage: Gion & Fushimi-InariSecond voyage au Japon - Carnet de voyage: Gion & Fushimi-InariSecond voyage au Japon - Carnet de voyage: Gion & Fushimi-InariSecond voyage au Japon - Carnet de voyage: Gion & Fushimi-InariSecond voyage au Japon - Carnet de voyage: Gion & Fushimi-Inari
Second voyage au Japon - Carnet de voyage: Gion & Fushimi-InariSecond voyage au Japon - Carnet de voyage: Gion & Fushimi-Inari
Second voyage au Japon - Carnet de voyage: Gion & Fushimi-Inari
Fushimi-Inari 
C'était sûrement le sanctuaire que j'avais le plus envie de voir à Kyoto et très certainement le plus impressionnant! Ceux qui ont vu le sublime film "Mémoires d'une geisha" le reconnaîtront! 
Début septembre la chaleur et l'humidité était insupportable, cette visite de plus de deux heures s'est révélée fastidieuse. Mieux vaut donc s'y rendre tôt le matin, certainement plus agréable et la foule en moins (ne faites pas la même erreur que nous)!
Sanctuaire Shinto fondé en 711, il est dédié aux divinités et notamment à Inari. Composé de 10 000 torii gravés au nom de leurs donateurs, des hommes d'affaires, des sociétés ou de grands groupes - bonjour publicité - cela n'en reste pas moins esthétique et majestueux. Je vous laisse en juger!
A très bientôt, 
Anaïs 
Second voyage au Japon - Carnet de voyage: Gion & Fushimi-InariSecond voyage au Japon - Carnet de voyage: Gion & Fushimi-InariSecond voyage au Japon - Carnet de voyage: Gion & Fushimi-InariSecond voyage au Japon - Carnet de voyage: Gion & Fushimi-Inari
Second voyage au Japon - Carnet de voyage: Gion & Fushimi-InariSecond voyage au Japon - Carnet de voyage: Gion & Fushimi-Inari
Second voyage au Japon - Carnet de voyage: Gion & Fushimi-InariSecond voyage au Japon - Carnet de voyage: Gion & Fushimi-Inari

wallpaper-1019588
Marrakech ou Paris ?! Ma longue robe jaune
wallpaper-1019588
Les rituels ancestraux japonais au service de votre beauté avec BIJIN
wallpaper-1019588
Postcard from Santorini
wallpaper-1019588
Les rituels ancestraux japonais au service de votre beauté avec BIJIN
wallpaper-1019588
Film Crawl
wallpaper-1019588
Film Documentaire Daniel Darc – Pieces of my life
wallpaper-1019588
Film Documentaire Daniel Darc – Pieces of my life
wallpaper-1019588
Retour de vacances