Second voyage au Japon - Carnet de voyage : Arashiyama & Nijo-jô

Second voyage au Japon - Carnet de voyage : Arashiyama & Nijo-jô
Après Gion et Fushimi-Inari, je continue ce carnet de voyage sur mon second voyage au Japon avec deux autres lieux de Kyoto: le quartier d'Arashimaya et le château de Nijo. 
Avant d'entreprendre votre balade à Arashiyama, passer par le restaurant Otsuka, un restaurant traditionnel dont les plats composés de viande sont un véritable régale, l'attente à l'entrée en est un indice.
Arashiyama
Dans la proche banlieue, à l'ouest de Kyoto, le quartier d'Arashiyama est représenté par sa bambouseraie, sa montagne aux singes dite Iwata et sa rivière, Hozugawa. Arashiyama c'est le quartier nature tout proche de Kyoto grâce à la ligne Hankyo et le JR Sagano.
Au printemps les japonais viennent y admirer les cerisiers en fleurs, sakura, et en automne les érables. Nous, en septembre, nous avons surtout cherché à fuir l'humidité et y trouver peu de fraicheur (c'était sans compter sur notre idée d’ascension du mont Iwata)...
Après Fushimi-Inari, l'autre image que j'avais de Kyoto était la célèbre bambouseraie d'Arashimaya. Décrit comme l'un des plus beaux endroit au monde, cet endroit se dresse au nord du pont Togetsukyô après le temple tenyuji. Composé de bambou géant de Sagano, le bambou, ce symbole de force au Japon, donne lieu à une balade de près de 500 mètres, l'une des plus longue balade à travers les bambous japonais. Mais, soyons honnêtes, ces 500 mètres semblent plus impressionnant sur les photos qu'en réalité, la balade est courte même si elle reste intense. En plein été, il fut difficile d'entendre le bruissement de l'air glissant entre les bambous néanmoins, il n'en reste pas moins un véritable lieu de paix et de zénitude.Sa popularité est devenue telle que, ça devient un véritable défit de prendre une photo sans touristes... Croyez-moi, j'ai bien essayé!
Après avoir traversé le bambouseraie, en continuant dans la forêt et en prenant un peu de hauteur, on peut admirer la magnifique rivière Hozu qui traverse les montagnes; peuplée de ses bateaux et ses pêcheurs. C'est un magnifique paysage qui se dégage sous nos yeux.
Plus au sud, en suivant la rivière, après le pont Togetsukyo, dit le pont qui traverse la lune, le mont Iwata. Un mont où des centaines de macaques font lois. En été avec l'humidité étouffante, inutile de vous dire que cette montée de 30 minutes fut juste, horrible... Au sommet, les singes profitent de l'air (un peu) plus frais; certains achètent des cacahuètes à leur donner. Pour être honnête, la vue au sommet n'a rien d'exceptionnelle. Ce fut la petite déception d'Arashiyama!
Proche du pont, des balades en pousse-pousse sont proposées aux touristes afin d'apprécier le quartier sans trop d'effort. Pour les plus courageux on peut y emprunter des vélos et notamment traverser la bambouseraie plus rapidement.
Le soir, les restaurants et les boutiques ferment tôt, le mieux est de s'acheter un onigiri et quelques brochettes au konbini le plus proche et de les manger sur le bord de la rivière en regardant le soleil se coucher sur le pont; qui semble, la nuit tombée - comme son nom l'indique - presque traverser la lune.
Après cette promenade d'une bonne après midi je me suis demandée à quel point ce coin de nature devait être beau au printemps, peut-être la prochaine période de mon voyage au Japon!
Second voyage au Japon - Carnet de voyage : Arashiyama & Nijo-jô
Second voyage au Japon - Carnet de voyage : Arashiyama & Nijo-jô

Second voyage au Japon - Carnet de voyage : Arashiyama & Nijo-jô

Restaurant Otsuka steak house


Second voyage au Japon - Carnet de voyage : Arashiyama & Nijo-jô
Second voyage au Japon - Carnet de voyage : Arashiyama & Nijo-jôSecond voyage au Japon - Carnet de voyage : Arashiyama & Nijo-jô
 Nijo-jô
Un peu plus tôt avant d'aller à Arashiyama, nous avions fait un détour par le chateau de Nijo, inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO, c'est de loin l'un des plus beaux que j'ai pu visiter au Japon.
L'intérieur du château nous transporte à l'époque Edo, construit en 1603 pour Tokugawa Ieyasu, il fut le lieu de résidence du premier Shogun de la période Edo. Il n'était pas possible de prendre des photos et il me sera impossible de vous décrire la beauté des lieux et des peintures mais, je peux vous assurer que la visite était incroyable.
Traversant de superbes pièces en tatami, se dévoilent les appartements privés du Shogun, les salles de réception, les halls...
Au sein du vaste jardin, nous avions eu la chance d'assister -à distance- à un mariage japonais. Les kimonos des mariés étaient somptueux. Entourée d'invités vêtus de noir, avec son kimono blanc, on ne voyait que la mariée.
A très bientôt pour la suite de ce carnet de voyage,
Anaïs
Second voyage au Japon - Carnet de voyage : Arashiyama & Nijo-jôSecond voyage au Japon - Carnet de voyage : Arashiyama & Nijo-jôSecond voyage au Japon - Carnet de voyage : Arashiyama & Nijo-jôSecond voyage au Japon - Carnet de voyage : Arashiyama & Nijo-jô

wallpaper-1019588
Un si grand soleil : Mélanie Maudran présente Claire Estrela
wallpaper-1019588
Les rituels ancestraux japonais au service de votre beauté avec BIJIN
wallpaper-1019588
CHRONIQUE : Tips pour une soirée en amoureux réussie
wallpaper-1019588
Les rituels ancestraux japonais au service de votre beauté avec BIJIN
wallpaper-1019588
Film Documentaire Daniel Darc – Pieces of my life
wallpaper-1019588
Retour de vacances
wallpaper-1019588
Le Festival Lollapalooza
wallpaper-1019588
PLUS BELLE LA VIE : oups Nathan et Gustave, fesses à l’air dans l’épisode 3839