CHRONIQUE FILM : Grâce A Dieu

Grâce À Dieu est le dernier film de Francois Ozon, un opus qui traite le sujet de la pédophilie à l'église. Une fiction tirée de faits réels extrêmement bouleversants. Le film le plus attendu de ce mois de Février, traité avec beaucoup de finesse et de la bienveillance.

Ni haine, ni violence mais une liberté de parole retrouvée, comme une délivrance après des années de silence, François Ozon brise d'une main de maître l'omerta macabre de l'église catholique.

CHRONIQUE FILM : Grâce A DieuIl traite ce sujet extrêmement sensible avec beaucoup de respect. Les victimes aujourd'hui adultes, expriment leurs souffrances avec courage et dignité. Chacun a essayé de se reconstruire sans jamais oublier les sévices sexuels commis par le père Preynat prêtre du diocèse de Lyon. Il est accusé de viols et attouchements sur un nombre incalculable d'enfants ... et cela a duré depuis des années sans que sa hiérarchie réagisse et le sanctionne, alors que le père Preynat les avait avertie de son attirance sexuelle envers les enfants.

Des années d'agressions sexuelles sous le couvert de l'église, le père PREYNAT qui n'est autre qu'un homme maléfique et malade a impunément violé des êtres innocents et inoffensifs, en toute liberté. Il a brisé leurs innocences, piétiné leurs confiances, pour satisfaire ses pulsions sexuelles.

CHRONIQUE FILM : Grâce A Dieu CHRONIQUE FILM : Grâce A Dieu CHRONIQUE FILM : Grâce A DieuJe dois avouer que dès les premières minutes du film, j'étais envahie par mes émotions. Depuis mon enfance je suis athée, ce choix de vie me convient parfaitement et ne m'a jamais empêchée de m'épanouir dans mes projets. J'ai toujours gardé mes distances avec l'église et cela n'est pas près de changer.

Grâce A Dieu m'a confirmé mon choix, j'ai pu enfin voir à l'écran toute la perversité des hommes d'églises qui sont des prédateurs sexuels redoutables, leurs frustrations sexuelles est masquées derrière les lourdes portes des églises. Finalement le Vatican est une machine à fric dans laquelle on cache ce que la société a de pire ... Peu importe si des prêtres violent les enfants, on les déplace ailleurs et surtout on garde le silence.

CHRONIQUE FILM : Grâce A Dieu CHRONIQUE FILM : Grâce A Dieu CHRONIQUE FILM : Grâce A DieuChaque petite victime est aujourd'hui adulte, certains ont réussi leur vie et d'autres l'ont définitivement perdue. Jusqu'au jour où l'un d'eux trouve enfin la force de parler et c'est à ce moment-là où tout le talent de François Ozon entre en jeu. Un excellent réalisateur qui a su diriger ses comédiens avec justesse. Chacun d'eux est habitué par son personnage et donne le meilleur de lui même, ce qui donne une force de l'interprétation incomparable. Denis Menochet est au sommet de son charisme. Après jusqu'à la garde de Xavier Legrand, il est remarquable dans le rôle de François Debord. Il brille aux côtés de Melvil Poupaud (Alexandre Guerin) et Swann Arlaud (Emmanuel Thomassin) sans oublier la merveilleuse Josiane Balasko (Irène , la maman d'Emmanuelle).

J'attire encore une fois votre attention sur le fait que l'histoire de ce film est basée sur des faits réels. Il est peut-être temps d'ouvrir les yeux sur les dangers de l'église et ses limites.

Posez-vous la question si les faits étaient commis sur vos propres enfants ? Comment réagirez-vous ? Vous allez me répondre que c'est un cas isolé ? Êtes-vous vraiment sûre ? Pendant que vous lisez cette critique, combien d'enfants ont été sexuellement agressés ? une triste réalité qui ne bénéficie plus d'immunité, car le délai des prescriptions est désormais de 30 ans après la majorité. Un petit pas, mais tellement symbolique. Hélas il y a encore beaucoup de travail pour mettre fin aux agissements monstrueux des prêtres prédateurs.

CHRONIQUE FILM : Grâce A DieuQuelques informations sur le secret d'un tournage : Polémique :

Tourné dans le plus grand secret afin de ne pas ébruiter son sujet, Grâce A Dieu s'intéresse au silence de l'église face aux agressions sexuelles subies par des enfants et s'inspire de l'affaire du père PREYNAT, mis en examen en 2016 et placé sous contrôle judiciaire pour des agressions sexuelles remontant en 1986.
Source ALLOCINE

Lyon en Belgique :

Avant sa sortie en salle le 20 fevrier 2019, Grâce A Dieu a suscité la polémique. En effet, le procès du père Preynat étant encore en cours, un référé a été déposé pour reporter sa sortie en France.
Source ALLOCINE

Grâce A Dieu est censé se dérouler à Lyon, François Ozon ne connaissait pas cette ville et a dû se faire discret pour parvenir à le tourner sans pressions. " Des contacts sur place m'ont fait comprendre que l'Eglise possède de nombreux réseaux et un pouvoir énorme dans cette ville. Si j'arrivais à découvert, ça n'allait pas bien se passer, j'ai décidé de tourner les scènes d'églises en Belgique et au Luxembourg. " Source Ouest France

J'ai trouvé ce film absolument magistral, le casting, la musique, les paroles, la façon dont le sujet est traité, la classe et la noblesse avec laquelle François Ozon porte à l'écran un sujet aussi révoltant, c'est tout l'excellence du cinéma français.

Son immense talent mis à disposition ou plutôt porte parole des centaines de victimes qui comme vous et moi ont dû voir le film avec son lot de souvenirs douloureux à la limite du supportable.

Je vous recommande vivement Grâce A Dieu. Chacun de nous doit rendre hommage aux victimes et leur exprimer notre solidarités et notre compassion. Le film se termine sur une phrase poignante : papa tu crois encore en dieu ? J'aurai répondu : a-t-il réellement exister ? Bien sûr que non.

Synopsis :

Alexandre vit à Lyon avec sa femme et ses enfants. Un jour, il découvre par hasard que le prêtre, qui a abusé de lui aux scouts, officie toujours auprès d'enfants. Il se lance alors dans un combat, très vite rejoint par François et Emmanuel, également victime du prêtre. Pour libérer leurs paroles sur ce qu'ils ont subi.

Mais les répercussions et conséquences de ces aveux ne laisseront personne indemne.

CHRONIQUE FILM : Grâce A DieuInformations Pratiques :

crédit photo Mars Film

Titre : Grâce ADieu
Réalisateur : François Ozon
Casting : Denis Menochet , Melvil Poupaud, Swann Arlaud , Josiane Balasko
Genre : Drame
Distributeur : Mars Film
Date de sortie :20 février 2019
Durée :2h17
Nationalité : Belgique , France

CHRONIQUE FILM : Grâce A DieuBy Mitra Etemad - Bloggeuse lifestyle globe-trotteuse parisienne et photographe. TWITTER :@MitraEtemad INSTAGRAM :@paris_by_mitra

wallpaper-1019588
Comment bien hydrater sa peau ?
wallpaper-1019588
Un si grand soleil : Mélanie Maudran présente Claire Estrela
wallpaper-1019588
Postcard from Santorini
wallpaper-1019588
Les coups de coeur du mois #9
wallpaper-1019588
AFFAIRE CONCLUE : Julien Cohen ‘s Pride in Brussels
wallpaper-1019588
La crème corps démente BODY GUARD d’OOLUTION
wallpaper-1019588
MUSIQUE : Two of us de Louis Tomlinson, deux clips
wallpaper-1019588
Grossesse : Acte 2