Little Palestine

Suite à la révolution syrienne, le régime de Bacha Al-Assad assiége le quartier de Yarmouk ( banlieue de Damas en Syrie), plus grand camp de réfugiés palestiniens au monde. Yarmouk se retrouve alors isolé et le réalisateur tempoigne des privations quotidiennes, tout en rendant hommage au courage des enfants et des habitants du quartier.

Little Palestine


Le réalisateur palestinien Abdallah Al-Khatib se confie :
J’etudiais la sociologie a l’Université de Damas quand la révolution a éclaté. À présent, j’espère pouvoir terminer mes études ici, en Allemagne. La sociologie m’a fascine, et j’aimerais effectuer des recherches universitaires dans ce domaine , en particulier sur le camp de réfugiés de Yarmouk et la situation des Palestiniens en Syrie. Nous les palestiniens, sommes devenus l’objet de tant d’etudes que nous nous envisageons pas nous-mêmes en tant que chercheurs. C’est une position que je trouve infantilisante, comme si nous ne pouvions pas raconter nos histoires et nos réalités parce que nous ne possédons pas le langage ou les outils adéquats.

Little Palestine

Pour cette simple raison, et pour montrer la vraie vérité, Abdallah Al-Khatib et son ami Hassan, ont filmé le quotidien exténuantes des hommes, des femmes et des enfants, priosonniers de la folie morbide d’un homme condamnable pour crime contre l’humanité.

Little Palestine

Caméra à la main, il parcours les ruines ensanglantées d’une ville fantôme, où la moindre apparition d’un habitants à la recherche de la nourriture est un creve cœur. Il film la tristesse, la souffrance, l’abomination…, mais aussi des moments de joies formidables entres les habitants, des mots d’enfants qui par la folie des hommes ont grandit beaucoup trop vite.
Un combat au quotidien pour survivre dans ce qu’on peut légitimement qualifier de l’enfer sur terre. Grâce à une chaîne humanitaire, il a réussi à sortir les images de la Syrie. Un exploit pour lui, une lumière pour ses milliers palestiniens qui ont laisser une trace précieuse dans ce film documentaire somptueux.

Little Palestine

En mémoire de son ami Hassan, a qui ont doit les premières parties du film, tué en volant franchir clandestinement le checkpoint, il s’est fait arrêter par les forces du régime syrien qui l’ont torturé à mort, il a porté le projet jusqu’au bout.
Nous découvrons avec effrois la réalité d’un siège, cet endroit a disparu; il a été détruit, ses habitants ont été déplacés, leur retour n’est plus possible. Par conséquents, le film n’a pas été fait pour mettre fin au siège d’un lieu qui, au fond, n’existe plus.

Little Palestine


La maman de Abdallah Al-Khatib est aussi courageuse et engagée que son fils, elle consacre la totalité de son temps, aux habitants malades, qui n’ont aucun moyen de se soigner. Nous la découvrons dans les rues de Yarmouk, distribuer des ballons aux enfants, et des soins de bases aux personnes âgées isolées.

Little Palestine


Little Palestine est un documentaire extrêmement dure à regarder, on n’en sort à indemnes…, y aura désormais un avant après dans nos âmes torturées par les violences atroces vécues par le peuple palestinien. Mais il en va de notre devoir de porter le flambeau de la douleur pour que les responsables soient condamnés.

Little Palestine

Somptueux et brillant, Little Palestine a arrivé en France et n’attende que vous! Soyez au rendez-vous svp.

Informations Pratiques :
Titre : Little Palestine, Journal D’un Siège De : Abdallah Al Khatib

Genre : Documentaire Durée : 1h29 Distributeur : Dulac Distribution

Date de sortie au cinéma : le 12 Janvier 2022

Mitra Etemad


wallpaper-1019588
L’AMOUR (PRESQUE) PARFAIT : le cardigan jaune d’Anne dans l’épisode 2
wallpaper-1019588
L’AMOUR (PRESQUE) PARFAIT : Love Forever pour un danseur dans l’épisode 1
wallpaper-1019588
L’AMOUR (PRESQUE) PARFAIT : la chemise à carreaux de Manon dans l’épisode 1
wallpaper-1019588
L’AMOUR (PRESQUE) PARFAIT : la chemise à pois multicolores de Jul dans l’épisode 1