Code moto : il n’est jamais trop tard pour le passer !

Zoom sur le code moto, ses spécificités, sa réforme, son épreuve théorique et l’inscription à l’examen.

La réforme dont le permis moto a fait l’objet le 1er mars 2020 a écarté les questions de l’épreuve orale posées lors des épreuves plateau au profit d’un examen théorique spécifique. Il s’agit de l’épreuve théorique moto (ETM), autrement appelée Code moto. Les aspirants motards doivent ainsi la décrocher pour pouvoir se présenter à l’examen pratique du permis A1 ou A2. L’ETM est-elle différente du Code auto ? Pourquoi le gouvernement l’a mis en place ? Comment se déroule-t-elle ? Est-il facile ou difficile à obtenir ? Comment s’y inscrire ? Pourquoi passer le permis moto ?

Quelle est la différence entre le Code moto et le Code auto ?

Les deux épreuves théoriques présentent d’abord un point commun. Celui-ci tient au fait que leur validation permet au candidat de passer l’examen pratique du permis ciblé et que leur validité est de 5 ans à compter de leur date d’obtention (dans la limite de 5 passages à l’épreuve pratique). Cependant, l’épreuve pratique globale (ETG) ou Code auto se veut plus général tandis que l’ETG est orientée vers l’univers des motos, donc plus ciblée. Durant l’ETG, les aspirants conducteurs sont évalués sur leur maîtrise du Code de la route et leurs connaissances du véhicule ainsi que des comportements à adopter sur la route. L’ETM, de son côté, aborde 9 thématiques, à savoir :

  • les dispositions légales en termes de sécurité,
  • le motard,
  • la route,
  • les autres usagers de la route,
  • la réglementation générale,
  • les premiers secours,
  • les éléments mécaniques liés à la sécurité,
  • les dispositifs de sécurité des motos et équipements des motards,
  • les règles d’utilisation des motos au regard de l’environnement.

Tous ceux qui ont fait le choix de s’intéresser au Code moto doivent les maîtriser parfaitement dans le but d’obtenir le permis A1 ou A2 à la première tentative.

motard conduisant une moto

Pourquoi le permis moto a-t-il fait l’objet d’une réforme ?

Comme évoqué plus haut, la réforme du permis moto est entrée en vigueur le 1er mars 2020. Depuis, tous ceux qui prétendent au permis A1 ou A2 doivent obtenir leur Code moto pour pouvoir se présenter à l’examen pratique du permis moto. Si les pouvoirs publics ont dit « oui » à cette réforme, c’est parce que les motards représentent 20% des accidents routiers mortels dans l’Hexagone et s’exposent 20 fois plus à des accidents de la route que les automobilistes. Les thématiques de l’ETM ont été choisies dans l’optique de sensibiliser et de former les futurs motards, mais surtout pour garantir la sécurité de tous sur la route.

Comment se déroule l’épreuve théorique moto ?

L’ETM est composé de 40 questions s’articulant autour des 9 thèmes cités précédemment et dont la majorité est spécifique à la pratique moto. Chacune d’elle est à choix multiples (A, B, C et D) et permet aux candidats de s’identifier à un véritable motard puisqu’elle reproduit une situation réelle sur route, prise au guidon d’un deux-roues. Les candidats utilisent alors une tablette munie d’un casque audio pour visualiser les questions mises en scène et y répondre. À savoir notamment que l’épreuve du Code moto dure 30 minutes, ce qui signifie que le temps de réponse accordé à chaque question est de 20 secondes.

Pour décrocher le Code moto, les candidats doivent valider au moins 35 questions sur 40. Ceci étant, ils ont droit à un maximum de 5 fautes. Après l’avoir obtenu, ils auront droit à 5 passages à l’examen pratique du permis moto sur une période maximum de 5 ans. Les candidats qui échouent pourront repasser l’ETM autant de fois qu’ils le souhaitent. Bien sûr, la réforme du permis moto n’impose aucun délai minimum entre deux sessions.

Le Code moto est-il facile à obtenir ?

D’après la plupart des aspirants motards qui se sont déjà lancés dans l’aventure, l’ETM est loin d’être une partie de plaisir. Cela est bel et bien le cas en sachant que cet examen ne dure que 30 minutes, alors que l’on a affaire à 40 questions. Panique et stress sont donc au rendez-vous.

Cependant, en s’entraînant sérieusement et régulièrement au Code moto, il est possible de gagner en sérénité avant même le jour J et d’être plus confiant tout au long de l’épreuve. Ce faisant, on peut optimiser ses chances de décrocher haut la main son Code moto du premier coup. Il existe d’ailleurs aujourd’hui une multitude de modules d’entraînement en ligne permettant à ceux qui prétendent au permis moto d’apprivoiser dans les meilleures conditions le Code moto et ses thématiques. Force est alors d’admettre que l’ETM n’est ni facile ni difficile. Sa difficulté dépend du candidat, en sachant que seuls ceux qui ont négligé la préparation peinent à garder leur sang-froid durant l’examen et échouent par conséquent.

Ailleurs sur le web : Fabio Quartararo, un champion du monde qui n’a pas le permis moto

Comment s’inscrire à l’examen du Code moto ?

Que l’on soit candidat libre ou issu d’une formation dispensée par une moto-école, on doit en tout premier lieu faire une demande de numéro d’enregistrement préfectoral harmonisé (NEPH) sur le site de l’ANTS. C’est effectivement l’un des justificatifs que l’on doit transmettre au centre d’examen agréé de son choix dans le cadre de l’inscription. Si l’on est un candidat d’école, c’est sa moto-école qui s’en occupera. Un candidat libre doit, quant à lui, en faire la demande lui-même.

Une fois l’identifiant unique NEPH obtenu, il n’aura plus qu’à s’inscrire en ligne à la session qui lui convient le mieux. Un aspirant motard en candidat libre doit lui-même réserver une place dans le centre d’examen agréé le plus proche. Un candidat d’école est, quant à lui, assisté par sa moto-école. Dans tous les cas, les frais d’inscription sont fixés à 30 € TTC par le ministère de l’Intérieur. On reçoit sa convocation une fois la réservation accomplie.

motard conduisant une moto

Pourquoi passer le permis moto ?

Lorsque l’on souhaite passer le permis, on vise instinctivement celui de la catégorie B. Effectivement, le permis voiture ou quadricycle lourd se révèle indispensable, mais à en croire les différents motards, le permis A donne droit à de nombreux avantages non négligeables. Ce précieux sésame permet notamment à ceux qui l’ont décroché de se déplacer plus rapidement et plus efficacement.

Les motos constituent en effet un moyen de transport particulièrement pratique à différents niveaux. Entre autres, ils épargnent les motards des embouteillages et leur permettent de se déplacer de manière fluide et de se garer facilement en ville. Ils en profitent pour se faufiler facilement dans les petites ruelles et passages étroits. Le permis moto est également relativement complet. Il ne s’obtient qu’après la validation de l’ETM, de l’examen plateau et de l’épreuve de circulation. Ce sésame se veut plus complet et plus exigeant étant donné la conduite moto qui est considérée comme dangereuse. Le permis A est aussi pour leur titulaire l’occasion de partager cette passion avec d’autres passionnés de moto et de s’adonner aux plaisirs de la conduite de deux-roues.

The post Code moto : il n’est jamais trop tard pour le passer ! first appeared on Le Blog de Monsieur.

wallpaper-1019588
La sélection Biopic de Ciné+
wallpaper-1019588
DEMAIN NOUS APPARTIENT : le t-shirt « Wide Awake » de Nathan dans l’épisode 1187
wallpaper-1019588
DEMAIN NOUS APPARTIENT : le sweat gris de Bart dans l’épisode 1186
wallpaper-1019588
ICI TOUT COMMENCE : le cardigan côtelé jaune de Salomé dans l’épisode 401