Juste Une Nuit d’Ali Asgari

Fereshteh, jeune étudiante vit seule à Téhéran avec son bébé. Lorsque ses parents, qui ignorent sa situation, lui annoncent leur venue imminente, Fereshteh n’a que très peu de temps pour trouver à qui confier sa fille. Accompagnée de sa fidèle amie Atefeh, venue la soutenir, elle n’essuie que refus et désistement. Personne ne veut prendre cette responsabilité. Même juste pour une nuit…

Juste Une Nuit d’Ali Asgari

Quelques mots sur le réalisateur iranien Ali Asgari :

Né en Iran, Ali Asgari est une figure importante du cinéma iranien avec plus de 200 prix reçus. Deux de ses court-métrages furent nominés pour la Palme d’or du court métrage du Festival de Cannes et The baby était en compétition à la Biennale de Venise 2014.

Juste Une Nuit d’Ali Asgari

L’idée du film vient du court-métrage de seize minutes que j’ai réalisé en 2014, qui vient lui-même d’une photo prise dans la rue. Ce que je fais régulièrement. Sur l’une d’elle, il y avait deux jeunes filles. L’une assise, l’autre debout. Cette dernière avait l’air triste, préoccupée, je ne sais nullement ce qui était à l’origine de cette tristesse mais j’ai décidé d’ecrire  une histoire à partir de cette image, j’ai commencé à en discuter avec des amies, en regardant la photo, l’une d’entre elles a commencé à me raconter son histoire. Son désir d’enfant contrarié par une famille très traditionnelle. Ainsi que son refus de vouloir se marier. De cette conversation est née l’histoire du court. 

Alors que depuis plus de trois mois le peuple iranien hurle sa colère contre un régime barbare qui tue, torture et viole des Innocents, une révolution féminine est en route vers la liberté, même si la route est longue, elles sont déterminées à reconquérir leurs droits, une nouvelle génération d’iranienne rejointes par les hommes qui main dans la main se battent avec une force indestructible.

Juste Une Nuit d’Ali Asgari

Un film iranien arrive dans les salles obscures ce mercredi 16 novembre, avec la talentueuse Sadaf Asgari que nous avons eu le bonheur de découvrir précédemment dans Yalda de Massoud Bakhshi, un long-métrage qui dessine à l’encre rouge la place de la femme dans une société gangrenée par la folie de ses dirigeants assoiffés de sang, une course contre la montre haletante contre une liberté inexistante, au sein même d’une famille noyée sous les préjugés laissant peu de place à une femme de choisir son destin.

Au centre de l’histoire un bébé né hors mariage vivant avec sa mère, il est le problème et entrain avec lui des refus systématiques des proches qui n’acceptent pas de tendre la main, des portes se ferment, la solitude se fait de plus en plus sentir, ne laissant pas le choix à Feresteh, jusqu’à ce qu’elle décide de sortir de l’ombre face à ses parents…

Juste Une Nuit d’Ali Asgari

Comme tous les films iraniens, Juste Une Nuit est un témoignage glaçant de ce  subissent les femmes iraniennes depuis 47ans au quotidien en Iran.  

Ali Asgari signe un deuxième long-métrage d’une puissance inouïe, nous sommes plongés au cœur de la société iranienne où le sexisme et la barbarie étaient et est toujours à leurs apogées. Le film mène le spectateur dans une atmosphère à la fois réaliste et irréel.

Juste Une Nuit d’Ali Asgari

Un film fort rythmé par l’évolution de Fereshteh, à l’image même de la nouvelle génération qui chacune à leurs manières doivent réparer les erreurs du passé, ceux qui un jour ont crus à une vie meilleure, et ont obtenus que oppressions et exécutions à la place.

Une œuvre titanesque que vous devez absolument voir et soutenir, soyez les yeux et les voix des femmes iraniennes ✊

Juste Une Nuit d’Ali Asgari

Informations Pratiques :

Titre : Juste Une Nuit 

De : Ali Asgari 

Avec : Sadaf Asgari et Ghazal Shojaei

Genre : Drame 

Durée : 1h26

Distributeur : Bidega Films 

Date de sortie : 16 novembre 2022

Mitra Etemad


wallpaper-1019588
ÉLITE : Ari’s black blue white mini skirt in S6E04
wallpaper-1019588
ÉLITE : Isadora’s Strapless Flower Mini Dress in S6E08
wallpaper-1019588
ÉLITE : Mencia’s eyes print jacket in S6E08
wallpaper-1019588
Les traditions de Noël : Décembre à Prague